adventure-beautiful-boardwalk-bridge-235734
Henri-Luc

Henri-Luc

Vaincre sa Peur de lancer son business

Pourquoi est-ce si intimidant de franchir le pas pour lancer son business ? 

Cette situation présente curieusement un grand paradoxe. Vaincre sa peur de lancer son business est pourtant un sujet bien réel et parfaitement logique. Voyons ça de plus près !

Nous sommes dans une situation A, qui n’est pas satisfaisante (c’est le présent, comme par exemple un emploi que nous effectuons sans y trouver un véritable sens), et nous voulons à tout prix aller vers une situation B, que nous savons satisfaisante (c’est le futur, comme par exemple ce business autour de ta passion, que tu aimerais construire). 

Et pourtant, nous hésitons ! Pire, dans 95% des cas, ce doux rêve restera au stade du…..doux rêve. C’est à n’y rien comprendre.

Dans cet article, nous allons démystifier cette peur, la comprendre, l’analyser, afin d’agir selon nos propres choix, et non selon nos peurs. T’es prêt à devenir explorateur de ton Inconscience pendant quelques minutes ? C’est parti pour vaincre ta peur de lancer ton business !

Une sémantique qui impacte notre inconscient

As-tu remarqué toutes les expressions qu’on utilise lorsque l’on souhaite aller vers l’inconnu ?

Nous avons, comme expression : “faire le grand saut”, “plonger dans le grand bain”, “sauter dans le vide”, “franchir le pas”, “fonce et ne te retourne pas”, “à tes risques et périls”, “adios amigos” (bon peut-être pas celle- là…..quoique). 

On ressent déjà, simplement au travers de ces expressions, l’angoisse qui se rattache à cette part d’inconnu, à ce changement de situation.

“Faire le grand saut” présage un changement de grande envergure.

“Franchir le pas” signifie qu’une cassure aura lieu.

“Sauter dans le vide” te laisse supposer que tu passes de la vie à trépas quand tu feras ce fameux saut. 

Et “à tes risques et périls” a une connotation d’échec (c’est d’un gai…)

Et après on s’étonne que si peu de personnes osent lancer son business (même “oser” a une connotation de danger). La peur transpire dans toutes ces expressions, venant titiller la zone rouge de notre cerveau, qui va réagir et te lancer le message “alerte, danger”, digne des films d’action lorsqu’une menace mortelle vient envahir la Terre entière.

Alors pourquoi ne pas utiliser un vocabulaire plus réaliste ? Sauter dans le vide peut devenir “grimper vers ton épanouissement professionnel”, “à tes risques et périls” devient “à ton succès et ta liberté” (sabrons le champagne que diable ! C’est un beau moment).

Commence par changer ce vocabulaire pour changer ton état d’esprit. Désormais, n’utilise plus d’expressions négatives pour désigner ton envie d’aller vers ton épanouissement professionnel (et personnel, car les deux sont liés).

Suis-je peureux ?

Je tiens tout d’abord à te rassurer, je ne connais personne qui était parfaitement détendue lorsqu’elle a lancé son entreprise (et d’ailleurs, de manière générale, lors de tout changement). Même les plus grands sportifs, qui sont surentraînés jusqu’à devenir des machines de guerre, éprouvent toujours de l’appréhension avant chaque match. Vaincre la peur de lancer son business est un sujet bien réel et commun.

Cette hésitation et ce questionnement permanent sont parfaitement normaux. Cette “peur” est tout simplement une alerte que t’envoie ton cerveau, pour te prévenir du “danger”. 

Certes, tu ne vas pas devoir affronter un Tigre à dent de Sabres de 350 kg (si c’est le cas, lis très rapidement cet article car tes secondes sont comptées !), mais il ne s’agit pas non plus d’une promenade douce et sereine en pleine forêt par une journée ensoleillée, bercée par le chant envoûtant des oiseaux hauts perchés (on va pas se mentir, si on veut du résultat, faut s’investir).

Ton cerveau t’envoie donc un message d’alerte pour que tu prennes la mesure de tes actions, et surtout, pour que tu te prépares bien comme il faut, afin de te lancer en sécurité (tu peux lui dire merci pour gérer sans relâche tous ces processus très utiles, pour ne pas dire absolument nécessaires pour notre survie).

La Peur est intimement liée à l’Inconnu. Si tu savais à l’avance que tout irait bien comme sur des roulettes, alors ce sentiment disparaîtrait. 

Bien entendu, on ne peut prédire le futur, mais on peut essayer de le préparer du mieux possible, et donc de diminuer cet Inconnu qui fera taire cette Peur.

Quand tu lances ton business, tu as une multitude de questions qui te viennent en tête. On est tous passé par là, sans exception, du genre :

  • Par où commencer
  • Mon activité est-elle viable sur le long terme ?
  • Quel est le profil type de mes clients ?
  • Quels réseaux sociaux utiliser parmi cet océan (Youtube, Instagram, Pinterest, LinkedIn, Facebook, Twitter) et lequel choisir pour avoir la meilleure visibilité ? (d’ailleurs faut-il en choisir un ? deux ? tous ?)

Puis tu te perds dans des questions juridiques, comptables, fiscales (quel statut créer ? A quel moment ?). La liste est longue.

Mais j’ai trois excellentes nouvelles : 

La première, c’est que cette complexité est une véritable richesse. Quand tu lances ton activité, tu es multi-casquettes. Tu expérimentes énormément de tâches différentes, et par conséquent tu ne t’ennuies jamais ! 

Tu as plein de façon d’aborder ton activité, que tu peux moduler au fil du temps. Tu ne connaîtras ni la répétition, ni la monotonie, car tu pourras sans cesse te renouveler, quand l’envie s’en fera sentir.

La deuxième bonne nouvelle est que, même si tu penses l’inverse pour l’instant, il n’y a absolument rien d’insurmontable. Prends les tâches une par une, et tu remarqueras que petit à petit, tu y verras plus clair. Une des clés est d’avoir une vision d’ensemble. Alors je te conseille fortement, avant de te lancer, de prendre le temps de réfléchir à toutes les étapes nécessaires pour te rendre vers ton objectif final. Tracer une feuille de route sera extrêmement efficace, sur plusieurs niveaux (stratégique, mental, marketing).

La troisième bonne nouvelle est que ce blog est justement là pour t’accompagner tout au long de la vie de ton entreprise. 

J’ai travaillé plus de 10 ans dans des cabinets d’expertise comptable et de conseils en entreprise, à accompagner au quotidien des entrepreneurs de tous les horizons. 

Je connais leurs doutes, leurs questions, leurs peurs, leurs problématiques

Je souhaite partager avec toi toute cette expertise et expérience à travers mes articles. Je vois trop de personnes qui n’ont pas une vie professionnelle qui leur plaise, et qui n’osent pas franchir le pas. Il faut que cela cesse (right here, right now !) 

Avoir une vie professionnelle épanouissante n’a pas de prix

Travailler pour soi, à son rythme, avec passion, être libre, n’a pas de prix

Etre fier de son activité n’a pas de prix

Alors n’attends plus. J’ai créé des centaines d’entreprises. Et je peux t’assurer que cela se passe toujours très bien. Mais je m’égare. Revenons sur notre sujet, à savoir “vaincre” sa peur (le grand secret arrive dans 5….4…..3….)

Bienvenue à toi, Dame de la Peur

Comment ça “bienvenue à toi” ? Il ne faut pas justement lui faire une balayette, avec un double kick “in the face” pour ensuite la balancer dans ce fameux ravin ?

Et bien non justement, tout le secret est là. 

Dame Peur est im-mort-telle ! A quoi bon lutter contre un courant d’air ? Tu dépenseras toute ton énergie pour rien, avec des résultats inexistants. La clé n’est pas de vaincre Dame Peur, mais de l’accepter.

Tu n’es toujours pas convaincu sur le fait que la peur ne peut pas se vaincre ? (Dame Doute vient se mêler à cet article ?).

Je te citerai un seul exemple : Le chanteur Charles Aznavour, même après des dizaines d’années de scène (dont les plus grandes), des centaines et centaines de concerts, avait toujours (même à la fin de sa carrière) cet énorme trac à monter sur scène. A méditer.

La clé est d’accepter cette Dame de la Peur, en prenant conscience qu’elle te veut du bien ! Oui je t’assure. Elle permet de te maintenir alerte pour être réactif, de te charger d’énergie positive et galvanisante, tout en t’empêchant de foncer tête baissée et de te conduire sur le mauvais chemin. 

Cette peur doit être apprivoisée et acceptée. Elle te sera de très bonne compagnie et permettra de te prévenir du danger (rappelle-toi le Tigre à dents de sabre. Tu aimerais que Dame Peur ne t’envoie aucun message d’alerte, et que tu ailles donner des croquettes en toute inconscience à ce gros chat en l’appelant “minou minou” ? Pas sûr que tes chances de survie soient aux plus hautes). 

Il faut savoir écouter sa peur, et surtout la comprendre, pour travailler dessus et trouver la solution. Alors je te le demande, de quoi as-tu peur ? 

Peur de ne pas être à la hauteur ? 

Peur du changement ? 

Peur d’échouer ou de réussir (oui, la peur de réussir existe belle et bien, on y reviendra dans un prochain article). 

Peur de ne pas avoir le temps, ni l’argent ?

Je peux t’assurer qu’aucune de ces peurs ne constituent un frein. Des solutions existent pour chacune d’elles. Prends le temps d’y réfléchir. C’est une étape cruciale et nécessaire. 

Conclusion : Le début d’une belle aventure

Je te dirai une seule chose pour conclure : n’attends plus. Prends un carnet et un crayon (pas dans une semaine, pas même demain, mais maintenant). Ecris toutes les questions que tu te poses. Chaque jour, réponds à une question, et commence dès à présent à agir pour aller gravir cette montagne, et ressentir cette liberté.

Il y aura toujours un “mais” (pas le bon moment, pas la bonne période, pas le temps etc.). Si tu attends que le bon moment vienne à toi, je vais être honnête…il n’arrivera jamais.

Qu’as-tu envie de raconter à tes petits enfants quand tu auras 80 ans ? 

Que tu as passé ta vie professionnelle dans un emploi salarié qui ne te correspondait plus ? Que tu as vécu ta vie professionnelle, sans saveur ni plaisir ?

Ou bien que tu as pris le taureau par les cornes (tiens encore une expression intéressante, pas franchement rassurante), en décidant de choisir toi-même ta vie professionnelle épanouissante et de goûter à ce sentiment de liberté, de plaisir, de fierté, te donnant l’impression de ne jamais avoir travaillé, grâce à cette passion qui t’animait (oui, quand je m’emballe, je fais des phrases très longues).

A toi de choisir entre être le grand-père (ou grand-mère) morose ou le grand-père fier qui ne regrette rien 😉 (non, rien de rien).

Pendant que tu réfléchis à tout cela (et que tu chantonne Edith Piaf, ne clique surtout pas dessus, sinon tu l’auras dans la tête), j’aimerai connaitre tes peurs, tes doutes et tes questions, que tu peux me laisser en commentaire.

Je crois en toi.

A très vite. 

Tu peux aider les personnes passionnées et entrepreneurs en partageant cet article

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur email
Email
Partager sur linkedin
LinkedIn

Je te partage chaque semaine mes conseils du moment pour concrétiser ton projet et développer ton business, Tu recevras aussi une bonne dose de motivation 😉

10 réflexions sur “Vaincre sa Peur de lancer son business”

  1. Merci pour cet article enrichissant et surtout rassurant. J’ai un peu moins peur maintenant et je crois que cet article va vraiment m’aider à me lancer d’ici fin 2020 ! Ce ton humoristique est vraiment sympa, ça change un peu. Et merci pour Edith Piaf, j’adore ! J’ai hâte de lire les articles suivants.

      1. Merci Henri-Luc pour cet article !
        J’aime beaucoup la façon dont tu parles de cette Dame de la peur !
        Je n’ai pas vraiment d’idée pour me lancer dans l’entreprenariat mais je vais essayer l’idée des questions à répondre tous les jours !
        Bonne continuation à toi

  2. Merci Henri-Luc, pour cet article facile à lire et rassurant. Merci aussi pour tes conseils et tes vidéos qui nous aident à construire nos projets. Bonne continuation

    1. Avec plaisir Benjamin. Construire un projet, s’il est bien réfléchi et construit, et si tu es déterminé, ne peut qu’aller vers la réussite. Des fois il faut persévérer, mais les efforts sont toujours récompensés et ne sont jamais perdus. A bientôt 😉

  3. Merci de publier enfin un article rassurant… c’est facile de trouver une personne pour te dire tous les risques d’échecs, et pour te décourager.
    Mais enfin trouver quelqu’un qui te dit juste c’est possible, c’est normal que tu appréhendes, il faut avoir confiance en soi et en l’avenir.
    Alors juste merci pour ces good vibes

    1. C’est vrai que beaucoup d’articles ou vidéos découragent. Parfois juste pour te “protéger”, parfois aussi un peu par jalousie (voir que toi tu réussis peut faire envier d’autres personnes, qui voudront te voir échouer. C’est triste mais c’est souvent comme cela). D’ailleurs j’ai prévu de faire un article sur ça, parce que ça peut énormément démotiver quand tu souhaites te lancer.
      J’ai même envie de dire “heureusement que tu appréhendes”. Sinon ça serait un peu de l’inconscience 😉 C’est quand même un changement (de vie, de rythme, d’activité, de liberté). Et dans tout changement, tu as forcement une part de toi qui souhaite rester tranquillement dans sa zone de confort. Tu sais ce que tu lui fais à ta zone de confort ? Tu lui pètes le nez. Voila 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre
la stagnation de ton activité

Ton business a du mal à décoller?

Tu as l’impression de dépenser énormément d’énergie pour très peu de résultats ?

Je t’offre mon Ebook sur résoudre les blocages dans ton business.

7 erreurs étonnantes que tu ne verras jamais ailleurs (sinon je m’engage à te préparer deux Mojitos 🍹)

tu as envie de reussir
ton business en ligne ?

(même en n’ayant aucune connaissance dans les business en ligne)

Reçois gratuitement ma formation complète de 70 minutes pour connaitre les 10 points fondamentaux à appliquer pour réussir ton business en ligne.